Critiques

Freeman

Louisiane. Un violent ouragan frappe la région, balaye tout sur son passage. Durant ce bref instant de fin du monde, quelqu’un s’introduit dans la maison de Sobchak, un parrain de la pègre spécialiste du cocktail, ouvre le coffre et dérobe deux millions de dollars qui devaient servir à une transaction avec les Colombiens.

Sections: 
Type: 

Elle qui chevauche les tempêtes

Voici un livre qui m’a rajeuni parce qu’il rappelle les meilleurs titres d’Anne McCaffrey. Parce que le cadre, une planète colonisée par des humains qui vit avec les techniques locales – ici des ailes fabriquées à partir du métal du vaisseau de colonisation, et une structure moyenâgeuse –, Guildes et castes plus ou moins hermétiques, rappelle bien sûr Pern. Et l’héroïne Mariss, qui apporte le changement et devra, à plusieurs reprises, l’incarner face à une crise, n’est-elle pas la sœur de Lessa, ou celle de Killashandra, la Chanteuse Cristal ?

Type: 

Feu de la sor’cière (Le), Les bannis et les proscrits T1

Un récit de fantasy qui commence sur les chapeaux de roue, avant d’explorer un monde réjouissant.

Type: 

Homme sans horizon (L’)

Coutumier des itinérances, en arpenteur inspiré qui ajuste sur tel ou tel coin de la planète sa lorgnette poétique, Joël Gayraud explore la carte du monde en quête d’axes ouverts, mais se heurte à ses clôtures géographique, historique et écologique. Le bilan du khâgneux devenu traducteur romaniste se dresse ici en appui sur des références universitaires balisant le chemin parcouru depuis l’annonce hégélienne de la fin de l’histoire – annonce comme on sait déçue. Sous nos regards révoltés ou résignés selon, l’horizon de l’humanité en ce commencement de XXIe siècle se rétrécit de plus en plus.

Type: 

Affaires du Club de la Rue de Rome (Les)

Il s’agit dans ce livre de steampunk au second degré, puisqu’il s’agirait de réécrire un livre qui aurait existé, d’une mise en abyme de l’imagination des auteurs de la fin du dix-neuvième siècle et des romans populaires du début du vingtième, avec leur dose de savants fous et de monstres plus ou moins légendaires, assorti d’une galerie de personnages importants, artistes plus ou moins « décadents » de cette fin du dix-neuvième siècle où sont supposés se dérouler les récits. Avec deux grands absents, pourtant essentiels à la période évoquée, JH.

Type: 

Mémoires vivaces

Paru chez Evidence, dans la collection « Raconte-moi une photo »  dirigée par Mac Bailly, Mémoires vivaces est le résultat d’un challenge de l’auteur : mettre des images en mots.

Type: 

Anatomik

Quand la forêt brûle

Les incendies ravageant notre planète constituent un événement dont il convient d’appréhender la portée significative, et pas seulement sur un plan écologique. Une tâche à laquelle s’attelle Joëlle Zask, professeur de philosophie, dans le présent ouvrage en questionnant notre rapport culturel au feu.

Type: 

Gunpowder Moon

Depuis Apollo 11, chaque astronaute ayant foulé le sol lunaire a pu remarquer cette odeur de métal brûlé qui évoque la guerre et la violence. Pour Caden Dechert, le chef des opérations d'extraction minière au bord de la mer de la Sérénité, cette odeur n'est qu'une réminiscence de son éprouvant passé de Marine.

Type: 

Princesse de Clèves (La)

Roman publié en 1678, sous un pseudonyme masculin, c’est le roman le plus connu de son auteure, une femme qui fréquentait les milieux littéraires, de Madame de Sévigné à La Rochefoucauld, en passant par Racine ou Madeleine de Scudéry.   Oui ce n’est pas d’aujourd’hui mais La princesse de Clèves est ce qu’on appelle un roman fondateur, le premier de son genre, le roman psychologique. Son influence a été énorme sur Balzac ou Cocteau. Adapté au cinéma avec Jean Marais en 1961 ou au théâtre, ce livre reste un grand succès de librairie avec 210 éditions.  

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques