La dernière toile de Philip Le Roy

Titre Date uid de l'auteur
Miss Sloane

Six points d’exclamation se dressent à la vision de Miss Sloane : Quel film ! Quel scénario !! Quelle actrice !!! Le pitch ? En deux mots seulement, car Miss Sloane contient mille coups de théâtre : une lobbyiste, plus manipulatrice que Roger « Verbal » Kint dans Usual Suspects, joue sa carrière pour faire passer un amendement sur le contrôle de la vente des armes aux USA. Sa règle, intangible : avoir toujours une longueur d’avance.

24/03/2017 53
Comment j’ai retrouve la foi (dans le cinéma)

Qu’est-ce qu’on demande avant tout à un film ? La même chose qu’à toute œuvre relevant d’un domaine artistique : qu’il en respecte la définition, c’est-à-dire qu’il soit… une œuvre d’art. Un film n’est pas un jeu vidéo, ni une attraction foraine, ni une succession de sketchs, ni un film de vacances ou une catharsis tournée avec un téléphone.

20/02/2017 53
The Green Inferno

Quand un film fait renaître un genre moribond et donne un coup de fouet ou plutôt un coup de sang au cinéma, cela mérite d’être souligné.   C’est le cas de The Green Inferno.  

02/11/2015 53
Mad Max : Fury Road

1981. Festival International du Film Fantastique et de Science-fiction de Paris. Dans l’interminable file d’attente devant le Grand Rex qui accueille le plus grand festival de cinéma jamais créé sur Terre (1973-1989), les billets d’entrée au marché noir atteignent des sommets. L’organisateur Alain Schlockoff a en effet réussi à faire entrer sur le territoire français et à programmer une copie de la pépite australienne dénommée Mad Max. Sorti en 1979 en Australie, le film est jugé trop violent pour passer la frontière. Mais pas seulement.

16/05/2015 53
Les derniers des géants

Dans notre monde formaté et marketé, les vrais artistes sont de plus en plus à l’étroit. Pour se faire une place, garder leur rang ou tout simplement pour gagner leur vie, beaucoup sont tentés de mettre leur talent en veilleuse ou de vendre leur âme au système. Ainsi l’on voit de grands réalisateurs et scénaristes se compromettre dans des remakes, des franchises, des films boursouflés d’effets spéciaux, des œuvres dénuées de sens. Cernés par les agents de l’industrie et de la finance qui ont transformé le cinéma en plan comptable, se dressent deux géants inébranlables. Les derniers.

11/07/2014 53
Goal of the Dead

Gore is not dead Le problème du cinéma d’horreur est qu’il n’y a plus de bons films d’horreur. Les Américains bégayent à coups de remakes, les Japonais tournent en rond avec leurs histoires de fantômes aux cheveux longs et les Espagnols sont allés se recoucher après la vague horrifique jadis brillamment menée par Jaume Balaguero. Quant aux Français, c’est simple, ils n’ont jamais su en réaliser sauf quand ils sont allés tourner aux USA.

02/07/2014 53
True Detective : quand la série tv devient un art

Je ne suis pas un amateur de séries télévisées. Je n’aime pas ces personnages récurrents qui pointent chaque semaine dans notre salon pour assurer leur minimum syndical en moins de cinquante minutes. Je n’aime pas la construction artificielle de ces épisodes conçus pour être coupés par des écrans publicitaires. Je n’aime pas ces histoires formatées en fonction d’un cahier des charges qui dénie l’art et l’imagination sans pour autant que cela profite à un quelconque réalisme. Je n’aime pas les personnages des séries interprétés par des comédiens de télé.

25/03/2014 18
Pourquoi « Argo » est le meilleur film de 2012 ?

1. Parce que « Argo » n’est pas une franchise. Son originalité (paramètre essentiel dans une œuvre artistique), l’emporte donc sur celle des autres meilleurs films de 2012, à savoir « The Dark Knight Rises », « Skyfall », « Jason Bourne : the legacy » et le « Millennium » de Fincher.

24/02/2013 18
Nolan's Batman : Batman Begins - The Dark Knight - The Dark Knight Rises

La trilogie « Dark Knight » de Christopher Nolan est sans doute la plus grande création cinématographique de tous les temps. Rares sont les films qui peuvent se mesurer à une œuvre d’une telle ampleur (près de huit heures de film d’une cohérence narrative parfaite et d’une force visuelle qui nous tiennent en haleine de la première à la dernière seconde)._ Jamais le cinéma n’a abouti à une telle harmonie, fusion achevée entre tous les arts, dramaturgie au cordeau, images d’une poésie noire (Ah !

09/08/2012 18
Ode à John Carpenter

John Carpenter est un phare dans le bouillard. Un phare destiné à tous les artistes qui refusent de s’échouer sur les récifs de la médiocrité. Il nous montre la Voie. Depuis Dark Star (1974) son film d’étudiant devenu culte. Depuis Assaut (1976) avec lequel il réinventa le film policier en le transformant en western, vingt ans avant que Michael Mann et son Heat ne transforment le polar en film de guerre. Depuis Halloween (1978) qui popularisa le slasher et attaqua à l’arme blanche le début d’une filmographie résolument fantastique.

12/06/2011 18

Pages