Dans ce recueil de quinze chapitres, présentés plutôt comme des chroniques, des observations du monde glacé qui l’entoure, Jean-Louis Etienne retrace son aventure d’un an dans les solitudes glacés du Spitzberg.

Sections: 
Type: 

Et si votre subconscient prenait le pouvoir ?

Type: 

Comme Fréderic Brown ou R. A. Lafferty avant lui avec la SF, Karim Berrouka s’attaque à parodier la fantasy. Et comme les martiens de Brown, ses personnages de fantasy s’attaquent à notre monde réel. Eux, c’est parce que, vivant dans l’Affre-Monde, ils ne supportent pas les représentations de ce monde que publient les éditeurs du nôtre. Et, par attaques successives, des lutins, des fées, etc. vont s’en prendre aux bibliothèques, au festival des Imaginales, et à d’autres endroits pour exiger des représentations conformes à leur réalité.

Type: 

Ceux qui boivent pour oublier sont priés de payer d'avance

D’abord il y a Thibaud, un éducateur spécialisé pour ados en marge, qui s’enfonce de plus en plus dans l’alcool.Puis il y a Némo Mondragón, le policier flanqué d’un collègue trop bavard, qui enquête sur ces femmes qu’on retrouve massacrées chez elle.

Type: 

Shikakono (Livres 1 & 2)

Si vous aimez les œuvres cinématographiques comme celle de Zhang Zimou, Le  secret des poignards volants ou Hero, empreintes de cette sorte de magie lyrique et poétique, alors la saga de Lian Hearn est assurément faite pour vous. Les éditions Folio, que je remercie pour leur confiance, ont regroupé les quatre romans en deux tomes, je vous parle ici du tome 1, L’enfant du cerf et La princesse de l’automne.

Type: 

Memento mori

Patrice Quélard est un auteur que j'apprécie à de multiples niveaux, aussi bien en format court qu'en romans. Il a cette qualité rare d'être capable d'amener les lecteurs à s'interroger, à réfléchir, à évoluer, sans jamais être pontifiant ou ennuyeux. Si l'on ajoute à cela un réel talent de jongleur de mots, on obtient un combo frôlant la perfection.

Type: 

Punk samouraï

Kakari Jûnoshin, samouraï errant sans but, tue par désœuvrement un vieillard aveugle en plein milieu d’une rue.

Type: 

Une machine comme moi

Le mieux est, hélas, l’ennemi du bien et à vouloir traiter trop de sujets à la fois on n’en traite vraiment aucun.  

Type: 

Valse des éphémères (la)

Eliott et Gabrielle vivent leur vie de gosses des quartiers populaires. Petits boulots, coups tordus et rêves éphémères. Alexander Clayton, entomologiste passionné et solitaire, tente de renouer avec le monde qui l’entoure.Mais dans ce Paris surveillé par des flics enragés et une Justice prédatrice, leur monde est sur le point de se faire écraser. Dès lors, les instincts se révèlent. D’un côté, la loi.

Type: 

Don des chimères (Le)

Dans cette novella de « solar punk », autrement dit de SF optimiste malgré les réalités présentes, un certain nombre de techniques, dont la création de chimères qui fournissent par leur mue une fourrure merveilleuse, et l’assainissement de la mer et de certains étangs, ont permis de limiter les conséquences désastreuses du réchauffement global. Mais il reste des prédateurs humains prêts à détruire ces merveilles que sont les chimères créées et protégées par Surya.

Type: 

Cave aux poupées (la)

Manon n’est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge. En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé. Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale… Mais, par-dessus tout, une fille normale n’aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.  J’ai lu ce livre dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus 2020 pour lequel je suis jurée dans la catégorie Littérature noire depuis sa création, il y a quatre ans maintenant.

Type: 
S'abonner à Flux de la page d'accueil