Critiques

Mission M’Other

Lia a quinze ans et est la seule survivante du vaisseau dans lequel elle vivait avec ses parents, scientifiques partis étudier un curieux phénomène spatial apparu dans la ceinture d’Oort qui semble accompagner une menace pour l’humanité. Lia donc été renvoyée sur Terre et sa navette vient de s’y écraser. Mais le monde qu’elle découvre est presque inhabité. Que s’est-il passé ? Où sont les survivants ? Lia part à la recherche d’une certaine Tara, qui serait peut-être sa sœur...  

Type: 

Grupp

Un roman palpitant pour les adolescents !

Type: 

Semper Lupa

L’idée d’une uchronie dans laquelle l’Empire romain se serait maintenu grâce à des victoires en Germanie et à la non-existence de la religion catholique a déjà été exploitée de manière multiple, en particulier par Robert Silverberg. Comme ce dernier, Meddy Ligner semble croire que les progrès techniques et sociaux auraient pu, néanmoins, s’effectuer au même rythme, ce qui me paraît totalement invraisemblable.

Type: 

Dans la forêt de Hokkaido

Justine se réveille en hurlant, un cri si affreux qu’il réveille toute la maisonnée. Ses parents et son frère sont inquiets : Justine est-elle malade ? L’adolescente ne veut pas leur faire peur, alors elle se tait. Alors que la fièvre la ronge et que son corps tombe peu à peu en hypothermie, elle garde son secret pour elle. Car qui la croirait, si elle disait que dans son sommeil, elle entre en symbiose télépathique avec un petit garçon terrifié, dans une forêt, à Hokkaido ?

Type: 

Hemlock Grove

Lorsqu’une jeune fille meurt dans une bourgade américaine reculée, la tension monte et le pire est à craindre. Le roman, lui, n’offre que du bon.

Type: 

Ménagerie de papier (La)

Je n’avais pas encore lu d’œuvres de Ken Liu, à part Mono no Aware. Quand les 42 m’ont envoyé ce livre, je me suis rué dessus, et je dois dire que je n’avais pas ressenti un tel choc depuis Les seigneurs de l’Instrumentalité.  

Type: 

Premier miracle (Le)

Karen Holt est agent d'un service de renseignements très particulier.

Type: 

The Dark Gates of Terror

Jolie initiative que celle lancée par les Éditions Séma avec ce Dark Gates of Terror. Un hommage, appuyé, aux publications « pulp » américaines qui mettaient l’accent sur l’horreur, le fantastique et la science-fiction. Les piliers de ces magazines, comme Creepie ou encore Eeris ? Des textes courts, mais percutants, et des illustrations évocatrices, voire hyperréalistes. Un duo qui provoquait, chez les lecteurs, la mise en place d’un paysage imaginaire sans limite, voyageant des entrailles de la terre aux galaxies les plus lointaines.

Type: 

Syndrome indigo (Le)

Un certain Clemens J. Setz enseigne les mathématiques dans une école internationale dédiée aux enfants souffrant d'un mal singulier, le syndrome indigo. Dotés de capacités suprasensibles, ces "enfants indigo" causent à leurs proches, par le seul fait de leur présence, des troubles inexpliqués ― vertiges, vomissements, violentes migraines ― qui finissent par rendre la vie de tous insupportable.

Type: 

Alien : Covenant de Ridley Scott

Je le dis clairement, ce film est un joyau. Les détracteurs m’ennuient. C’est un Ridley Scott ! Faut l’allumer. Pourquoi ? Parce que c’est Ridley. Excepté le final sans trop de surprise. Quoique ? Avec Ridley, on ne sait jamais ce qu’il nous réserve si une suite serait prévue.

Sections: 
Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques