Critiques

Le dernier des maîtres et Immunité

Les nouvelles que présentent les deux recueils qui viennent de reparaître chez Folio SF, Le dernier des maîtres et Immunité, sont presque toutes des nouvelles des tout débuts de Dick, entre 1952 et 1956. Elles présentent déjà certains thèmes des textes ultérieurs, comme la création d’une fausse réalité, les risques de machines indépendantes, les dystopies possibles, en particulier post-catastrophe, post-guerre nucléaire, ou post-conquête spatiale...  

Type: 

Nuit des anges (La)

Il aura fallu le décès d’un ancien camarade pour qu’Alice, jeune divorcée mère d’un garçon autiste, se décide à revenir à Perros-Guirrec, la ville de son enfance. Si elle a tardé à revenir, c’est que les années l’ont détachée de ses parents et qu’elle reste marquée par la disparition inexpliquée de sa meilleure amie d’enfance et sœur de son amour de jeunesse. Sur place, elle ne tarde pas à constater que ses parents ont bien changé, que son père affiche une bonhommie de façade et que sa mère est distante, ailleurs, assommée par un lourd traitement.

Type: 

Naufragés du déluge (Les)

Déjà auteur de nombreux romans, Christian Laborie s’essaie à l’anticipation, d’une façon que je trouve peu convaincante. Il situe son histoire en 2060, mais ses personnages sont totalement contemporains et, n’était la présentation du cadre dans les premiers chapitres, qui ressemble plus à un tract politique de Houellebecq ou à un roman de Zemmour qu’à une description réaliste - le récit pourrait parfaitement se dérouler aujourd’hui.

Type: 

Par delà l'horizon

Il est toujours difficile de résumer en quelque lignes une anthologie, quelle qu’elle soit, d’autant plus lorsqu’elle rassemble dix-huit auteurs de la scène SF française actuelle. C’est le but de livre, qui, comme le précise la page 4, ambitionne de faire un point d’étape sur la SF hexagonale contemporaine.

Type: 

Ombre des autres (L')

Il envisageait de changer de file quand le visage d'une fillette apparut dans le pare-brise arrière, parfaitement encadré par les autocollants écaillés. Elle semblait avoir cinq ou six ans. Visage lunaire, joues roses. Fins cheveux blonds rassemblés en deux couettes hautes. La première chose qu'il se dit, c'est qu'elle aurait dû être attachée. La deuxième fut : Izzy.

Type: 

Temps ultramodernes (Les)

Des années 1920 revisitées sur la base d’un miraculeux métal qui nous fait voyager de Paris à Mars. Un très bon moment de lecture se cache derrière la belle couverture de Didier Graffet.

Type: 

Flux - La duologie

Depuis quelques années, le syndrome de Joans a exterminé une grande partie de la population. Personne ne sait comment le virus est né et personne ne sait comment le guérir. tous les adultes contaminés sont morts.

Type: 

Couteau (Le)

Harry Hole est un flic à part, qui fonctionne surtout à l’instinct, une sorte de Harry Bosch norvégien mâtiné de Clint Eastwood/Callahan. Cynique, dépressif, alcoolique, incapable de tenir une relation durable avec les femmes, en rupture avec sa hiérarchie. Mais c’est aussi un flic tenace qui ne laisse rien passer et qui accumule les arrestations et les résolutions d’enquête. Faisant suite directement à l’épisode précédent, La soif, Hole est mis à l’épreuve par sa hiérarchie en s’occupant des cold cases.

Type: 

Ivresse du vent (L')

1905 : la sixième édition de la coupe Gordon Bennett, du nom du célèbre homme de presse américain, se prépare. L'Automobile Club de France a choisi pour cadre Clermont-Ferrand et son «circuit de la mort». Début juillet, dix-huit pilotes, de six nationalités différentes, s'affronteront le long des 549 km du circuit. Alors que se dévoile en filigrane une rivalité franco-allemande à travers coureurs (Léon Théry vs Camille Jenatzy ) et constructeurs (Richard-Brasier vs Mercedes), l'enthousiasme et la curiosité suscités par l'événement prévalent.

Type: 

Imparfaits (Les)

Casimir est un jeune homme parfaitement intégré dans la société de 2060, où tout a été mis en place pour assurer le bonheur des douze milliards d’êtres humains. Constamment pris en charge par Gena, son intelligence artificielle personnelle, « Cas » cherche sa voie sur le chemin de la vie, malgré son caractère renfermé. Il va découvrir en la personne d’un Imparfait, Tobias, un révélateur qui va transformer sa vie pour le pire et le meilleur.  

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques