Critiques

Solaris

Solaris, mystérieuse planète éclairée par deux soleils, un rouge et un bleu, qui se livrent chacun à de violents phénomènes d’attraction. Solaris, planète déserte, hostile, sans aucune forme de vie propre, excepté cet océan immense, qui en recouvre les trois quarts, et qui semble doué de raisonnement et de capacité de réactions… Depuis des années les scientifiques se heurtent à cette énigme absolue : comment entrer en contact avec cet unique être ? Envoyé sur place afin de poursuivre les études, le docteur Kris Kelvin trouve une station spatiale en piteux état.

Type: 

Usual Victims

À Tarbes, quatre femmes sont retrouvées mortes dans les locaux de Titania, géant du commerce en ligne. Loi des séries ? Pressions professionnelles ? Vies intimes livrées au chaos ?Le capitaine Delbard, la lieutenante Rucher et Stéphane Brindille, jeune stagiaire, sont sur l’enquête. C’est un déchaînement qui les attend.

Type: 

Tombes oubliées

Ce qu’il y a de remarquable avec le duo Preston & Child, c’est qu’il arrive toujours à nous épater après toutes ces années. Or, pour ceux qui ont déjà tenté l’expérience, l’écriture à quatre mains n’est pas forcément chose aisée, c’est dire si ces deux-là s’entendent comme larrons en foire et savent parfaitement travailler ensemble.

Type: 

Plan B pour la planète : le New Deal vert

La planète s’embrase et que fait l’être humain ? Très peu, très lentement, quand il ne regarde pas ailleurs ! Naomi Klein analyse les raisons de cette situation et offre des voies pour sortir de cette inertie fatale.

Type: 

Écuries de Diomède (Les)

Les écuries de Diomède constitue la sixième aventure de Léandre Lafforgue, alias le Goupil, mais nul besoin de lire les précédentes pour aborder celle-ci.  En tout cas, cela ne m’aura pas dérangé. Situant l’action sous Napoléon III, l’auteur effectue un véritable travail historique, précis et documenté, qui sonne juste. Une qualité que j’ai déjà remarqué aux Editions de Borée avec Philippe Grandcoing.

Type: 

Enfants de la terreur (Les)

Ils sont âgés mais toujours vaillants, prêts à mener une enquête où leur vie sera en danger. Sade et Déon forment un étrange équipage qui emporte le lecteur dans une ambiance crispante, avec un superbe ouvrage offert par les éditions L’Atalante.

Type: 

Alone (mémoires)

Selon Rolling Stone, Mickey Baker est un des cent plus grands guitaristes de tous les temps, et pourtant, peu de personnes savent qui il est réellement ni quelle fut son importance dans la musique. Son plus célèbre tube, Love is Strange, est forcément connu de tous les fans du film Dirty Dancing.

Type: 

Obscur (L’)

Dans un proche avenir, il ne fait pas bon n’avoir aucune compétence de survie. Et pourtant, le jeune héros va devoir faire sans dans un texte sans rythme.

Type: 

Tè Mawon

Voilà un livre qui pose problème : c’est un futur dystopique presque semblable à beaucoup d’autres et, en même temps, écrit partiellement en créole et situé dans les îles, cette Lanvil, future mégalopole caribéenne, il veut marquer la différence de l’afrofuturisme. Et, comme la langue d’Esope, cette particularité est, à la fois, la meilleure et la pire des choses. La meilleure s’il s’agit de rappeler qu’il n’y a pas que la vision « occidentale », celle de l’homme blanc, et que les Africains ou les Caribéens ont les mêmes cauchemars à venir.

Type: 

Jurong Island

Cinq ans après sa mission à Lagos (dans le 1er volume de la série : Naija), l’agent Justine Barcella, retirée dans un village toscan, est contactée par le général Obernai. Ex-patron des services secrets, il a été mis sur la touche juste après avoir découvert un complot monstrueux : un groupe international projette de mettre hors jeu les principaux États en programmant le hacking des systèmes centraux de sécurité.En France, la DGSE est déjà neutralisée et le pouvoir politique est aux abois.

Type: 

Pages

S'abonner à RSS - Critiques