Littérature de l’Imaginaire

Titre Date uid de l'auteur
Fille aux mains magiques (La)

Le conte de Nnedi Okorafor sue la petite fille qui transforme son monde grâce à ses dessins demandait bien sûr l’accompagnement des dessins que Zariel lui a donné. Voilà pourquoi il est indiqué comme co-auteur de ce texte (ou, au moins, de sa version française ?).  

OKORAFOR Nnedi, ZARIEL
15/07/2021 48
Sauter des gratte-ciel

Le titre français est trompeur : le titre original Die Hochhausspringerin (La femme qui saute des gratte-ciel) était bien sûr difficile à rendre en français. Mais au moins cache-t-il moins que le sujet n’est pas la Sauteuse, Riva, mais la psychiatre chargée d’intervenir parce que Riva, la championne de ce nouveau « sport » et spectacle, refuse de continuer son « job ».

VON LUCADOU Julia
13/07/2021 48
Liens de sang

C’est l’histoire de la redécouverte du passé de sa famille et d’une ancêtre esclave par une jeune femme noire californienne du vingtième siècle. Sans aucun doute ce roman serait-il bien différent si écrit aujourd’hui car, en même temps que les réflexions profondes sur les fondements de la cruauté de certains et de la soumission des autres, il comporte en sous-entendu un espoir aujourd’hui disparu de la compréhension universelle, remplacé par la recherche de réparation ou de revanche.  

BUTLER Octavia
11/07/2021 48
Mécanique en apesanteur

La narratrice est une spécialiste des IA qui est appelée à réparer celle de la Station Spatiale Internationale dont les caprices menacent les astronautes. Contrairement à ses collègues, elle est capable de dialoguer avec les machines qu’elle répare. Mais celle-ci est beaucoup plus étrange que toutes les IA qu’elle a déjà rencontrées, et qui va modifier l’autre ?   Une nouvelle assez surprenante, et intéressante, à lire sans idée a priori...  

COUDIERE Bénédicte
09/07/2021 48
Tambours du dieu noir (Les)

La fantasy uchronique est désormais une branche assez fréquentée de la SF, et le principal intérêt de ces nouvelles, car le livre en contient deux, dont la seconde L’étrange affaire du djinn du Caire, rentre dans un cycle auquel appartient un autre volume, en est l’écriture par un auteur nouveau.

DIELI CLARK P.
07/07/2021 48
Numérique, Les métamorphoses T2

Le monde d’un adolescent n’est pas forcément joyeux, sauf quand il devient un puissant politicien d’un jeu en ligne. Mais lorsque la réalité rattrape et dépasse le virtuel, la vie devient un jeu périlleux dans cet excellent roman.

DIATCHENKO Marina, DIATCHENKO Serguei
06/07/2021 5
Et nous aurons l’éternité

L’idée des derniers survivants dans un monde en train de crever, où certains imposent les règles écologiques déjà inefficaces parce que trop tardives, et où une élite parvient à conserver des ilots cachés de gaspillage, racontée par une des derniers survivants de l’Ère de l’Insouciance qui attend le moment de rejoindre son mari, déjà incinéré, dans une dispersion des cendres communes, est un thème désormais classique. Ce roman y ajoute l’idée de la disparition de la littérature, au nom des économies de papier et, plus encore, de bases de données numériques.

FRADIER Catherine
05/07/2021 48
Au carrefour des étoiles

C’est un roman classique, un des chefs-d’œuvre de Simak, qu’il est toujours utile de rappeler, et qui n’a pas vraiment perdu tout son intérêt. Même si d’autres urgences que le risque de guerre finale ont quelque peu supplanté la crainte de la guerre nucléaire qui est l’un des sujets de ce livre, l’idée d’un « premier » contact avec une civilisation étrangère reste un thème majeur de la SF.  

SIMAK Clifford D.
03/07/2021 48
Images de la fin du monde

Ce serait plutôt Images de la fin D’UN monde, puisque ces Chroniques de Mertvecgorod nous décrivent un certain nombre de moments de la vie d’une « République » post-soviétique imaginaire et (espérons-le, bien que certains exemples réels semblent aller encore plus loin dans l’horreur) caricaturale. Avec le premier récit du livre qui, presque le dernier pour la chronologie imaginaire, annonce une catastrophe effarante, mais peut-être pas définitive.

SIEBERT Christophe
01/07/2021 48
À la pointe de l’épée

Si j’avais encore besoin d’une preuve que la fantasy est une branche de la littérature mainstream, ce roman picaresque, plus proche de Walter Scott ou d’Alexandre Dumas que de Tolkien, de Dunsany ou du Howard de Conan, avec une part de critique de la société britannique du dix-huitième siècle à la manière de Jane Austen, et du camouflage d’un pays imaginaire digne du Prisonnier de Zenda, toutes œuvres « reconnues » comme « littéraires », me confirmerait dans ma perception du gouffre entre le bloc « littéraire » mainstream-fantasy et le bloc spéculatif SF-fantastique.  

KUSHNER Ellen
29/06/2021 48

Pages